Colloque sur le développement industriel et les écoparcs 7e édition

Post-COVID, opportunités d'investissements et d'emplois pour les territoires d'activités : Comment soutenir de nouvelles initiatives ?

Inscrivez-vous
5 et 6 mai 2021

À propos de ce colloque


Cette année, le Colloque se tiendra les
5 et 6 mai 2021
ÉVÉNEMENT VIRTUEL

OBJECTIF DE LA FORMATION OFFERTE

PALME Québec, Stratégies immobilières LGP et l’Association de professionnels en développement économique du Québec (APDEQ) vous offrent pour 2021 une formation pointue à l’intention des développeurs, promoteurs et gestionnaires de territoires désirant croiser leur vision et expertises sur l’après COVID-19, afin de :

● Valider des perspectives de repositionnement de l’économie après le Covid-19 dans un contexte de nouvelles valeurs humaines, sociétales et environnementales;

● Voir les entreprises locales au cœur de la reprise économique des territoires;

● Valider de nouvelles avenues de travail pour la main-d’œuvre et d’investissement pour les entrepreneurs;

● Considérer la mobilité de la main-d’œuvre, l’immigration et même la réinsertion au travail comme des outils incontournables de redéveloppement des affaires, dans les zones industrielles;

● Mettre en place des stratégies de relève d’entreprises, de mentorat et de coaching afin de mieux accompagner les entrepreneurs locaux, les vendeurs de sociétés et leurs futurs acheteurs;

● Réaliser que le e-commerce, la e-logistique et bientôt les livraisons par drones sont des tendances mondiales pouvant avoir des effets positifs, même pour les régions hors des métropoles économiques;

● Voir l’agriculture urbaine et péri-urbaine et les circuits courts de distribution comme nouveaux outils pour rejoindre la passion de nouveaux entrepreneurs et leurs clientèles;

● Envisager les nouvelles tendances d’aménagement, de requalification de zones industrielles ou de nouvelles activités socio-économiques dans ces contextes pour encourager la diversification des milieux de vie.

PROGRAMME

APRÈS COVID-19 : COMMENT SOUTENIR LES ENTREPRISES ?
Opportunités de main-d’œuvre et d’investissements pour les territoires d’activités

2021-2025, une période charnière afin de repenser les stratégies de développement dans toutes les régions du Québec

Un ennemi invisible, la COVID-19, est venu mettre en péril l’économie mondiale, changer nos habitudes de vie et modifier nos façons de travailler et de servir la clientèle.

Le temps semble donc propice à une réflexion concertée de la part des intervenants économiques, du monde associatif et des décideurs politiques de tous niveaux.

Au chapitre industriel, incluant l’économie circulaire et la distribution (e-logistique), nous observons un monde en profonde réflexion et mutation, créant ainsi des impacts majeurs sur le travail, le transport et la consommation.

Alors que les entreprises industrielles peinent à relancer leurs planchers de production, à réintégrer leur main-d’œuvre et même à pourvoir de nouveaux postes spécialisés, diversifiés et bien rémunérés, les gestionnaires de territoires urbains et ruraux doivent repenser leur prestation de services et réfléchir à de nouvelles stratégies pour solutionner des problématiques de main-d’œuvre et de relance économique incluant les virages numérique et logistique.

La priorité est bien simple : relancer l’économie de toutes les régions du Québec.

Les nouveaux défis incluent d’abord la réinsertion de l’emploi, l’équilibre emploi-famille, la consolidation du transport collectif vers les parcs d’activités, la formation de la main-d’œuvre pour de nouvelles opportunités d’emplois, le télétravail et l’établissement d’une cohésion logistique à travers ces grands changements.

En Europe comme ici, les milléniaux gagnent en poids économique au fur et à mesure de leur implication dans l’espace social et dans les affaires. Il est fort à parier qu’ils seront les premiers à profiter des effets de la Covid-19.

Leurs exigences passent par un plus grand souci de l’environnement, de l’équilibre travail-famille-loisirs, et pour certains, par une consommation plus écoresponsable à tous niveaux.

L’agriculture urbaine et périurbaine, la R&D, l’agro-industrie et la distribution alimentaire vers de nouvelles niches de clientèles sont des exemples déjà présents dans le paysage industriel de tout le Québec. L’après COVID représente ici de belles opportunités et le terme de requalification de nos parcs industriels est ici tout désigné.

Ce nouveau paradigme comprend également la mobilité de la main-d’œuvre, des fournisseurs et de la clientèle, tout comme l’utilisation de sources d’énergie non traditionnelles. La notion de milieu de vie, où se conjuguent les enjeux résidentiels, de travail, de consommation et de loisirs, devient une norme à suivre dans la gestion des zones d’emplois.

Finalement, le vieillissement de la population et la rareté de main-d’œuvre pour certaines activités, même en régions-ressources, ajoutent à la nécessité d’une réflexion stratégique pour stimuler partout le développement des affaires et pour recadrer plusieurs zones industrielles désormais en fin de vie.

Cette 7e édition de notre colloque vous propose donc des témoignages éclairants, aussi bien en provenance de l’étranger que de partout au Québec, pour illustrer des solutions imaginées par divers acteurs économiques, politiques, associatifs et sociaux.

Nous avons tous à y gagner !

Programmation


La programmation est sujette à changement sans préavis.

8h40 Ouverture du colloque par M. Réal Patry, directeur exécutif, PALME Québec

Monsieur Joël Monti, président de PALME Québec.

Madame Valérie Plante, mairesse de Montréal, ou madame Véronique Doucet, directrice du Service de développement économique de Montréal (à confirmer).

La notion du travail se redéfinit. Certaines activités économiques sont toujours en pénurie de main-d’œuvre. Certains secteurs comme la restauration et l’hôtellerie peinent à se remettre sur les rails. D’autres comme e-commerce et l’agro-industrie nous indiquent plusieurs opportunités. Sans aucun doute, l’immigration peut être une solution à plusieurs soucis de l’emploi régulier ou saisonnier, à Montréal comme partout au Québec.

Finalement il faut voir comment les acteurs du développement économique doivent et peuvent composer avec le MTESS et ses programmes touchant l’organisation du travail. Ces acteurs locaux sont partout au Québec à l’interface des gouvernements, des employeurs et des employés.

Conférencier A1:

Monsieur Jean Boulet, Ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, membre du comité ministériel de l’économie et de l’environnement, député de Trois-Rivières. (à confirmer)

Le Ministre Boulet résumera la stratégie gouvernementale en cette matière, car si avant la COVID-19 il fallait aborder la problématique du plein emploi, maintenant il faut voir comment, par diverses mesures gouvernementales, le Québec se positionne pour la relance économique de Montréal et des régions du Québec afin de favoriser le développement de nouvelles opportunités d’affaires et la création de nouveaux emplois, comment le MTESS peut intervenir pour faciliter la réinsertion à l’emploi par nos entreprises, principalement nos PME-PMI.

Conférenciers A2:

Monsieur Frank Cannarozzo, Vice-Président de Paris Terres d’envol et Président de Maison de l’Emploi Convergence au cœur de l’aire aéroportuaire du Grand Roissy et monsieur Sébastien Aubry-Lenhoff, associé principal pour Siamesebox Consulting, New York.

« Campus Job Factory, à la convergence du numérique et de l’entrepreneuriat ».

Entre Paris, l’aéroport du Bourget et l’aéroport international CDG Roissy, l’autoroute A1, menant vers Lille et Bruxelles, est au cœur d’une zone logistique de première importance en Europe. Ce corridor logistique capte une part importante des nouvelles activités issues du e-commerce.

Maison de l’Emploi Convergence y déploie une stratégie de soutien à ces activités et mise sur l’encadrement et la qualification d’une main-d’œuvre « cols bleus du numérique » et de soutien à l’entrepreneuriat. Cette vision est concrétisée par le Campus DigiStart.

10h15 Pause santé

Monsieur Josée Chiasson, directrice de la mise en valeur des pôles économiques au Service du développement économique de la Ville de Montréal.

« Il y a des ponts à établir avec tout le Québec pour faire un réseau e-logistique étoilé »

Des milliers d’industriels à travers le Québec ont compris qu’il était plus rentable de se concentrer sur leur métier de fabricant plutôt que de gérer des flottes de camions, leur paperasse douanière et souvent même leur personnel.

Depuis plus ou moins cinq ans, partout au Québec, nombreux sont ceux qui ont compris que le commerce électronique est une opportunité qui se présente pour gérer divers aspects logistiques : entreposage des produits finis, suivi informatique des inventaires, gestion des commandes, emballage, planification des livraisons (impatience des consommateurs), facturation, etc.

Conférencier B1:

Monsieur Alexandre Skerlj, directeur en commercialisation des innovations, PME MTL Centre-Ouest, viendra présenter la démarche eLogistique MTL, une initiative qui vise à développer des synergies entre les e-commerçants et les industries logistiques.

Monsieur Skerlj faisait partie de l’équipe de travail du CEFRIO qui s’est penché, pour le compte du MEI, sur ce phénomène en plein essor depuis 10 ans. Il traitera des enjeux reliés à la logistique du commerce électronique et des raisons pour lesquelles les acteurs du développement économique doivent s’intéresser à cette question, surtout dans une perspective post-COVID.

eLogistique MTL, une initiative de PME MTL Centre-Ouest, vise à augmenter la maturité logistique des e-commerçants et à créer des ponts avec les prestataires de services logistiques spécialisés en commerce électronique. M. Skerlj viendra présenter les objectifs de l’initiative et les enjeux qu’elle souhaite adresser, autant pour les PME que pour la planification du territoire.

Conférencier B2:

Monsieur Martin Ball, président et chef de direction de WIPTEC, entreprise offrant 1.5 million de pieds carrés de surface e-logistique à Sherbrooke et en région montréalaise.

Fondée en 2002, WIPTEC aide les détaillants et les fabricants à s’adapter rapidement et à tirer profit commercial des changements continuels dans les habitudes de consommation.

WIPTEC est spécialiste en entreposage, préparation de commandes (Pick-Pack-Ship) pour le B2B (magasins grandes surfaces ou boutiques) et B2C (e-commerce). La préparation de commandes à une influence capitale sur l’expérience client et constitue donc un élément clé dans la révolution des habitudes d’achats.

WIPTEC prend en charge les opérations logistiques de ses clients et offre une efficacité opérationnelle supérieure. Que ce soit à Sherbrooke ou à Montréal, les centres de distribution de WIPTEC rencontrent les plus hauts standards de l’industrie pour que leurs clients de partout au Québec tirent profit d’une stratégie e-com / e-logistique et rejoignent de nouvelles clientèles.

Conférencière B3:

Madame Claire Bourget, directrice principale, recherche marketing, Académie de la transformation numérique

L’Académie de la transformation numérique œuvre au sein de l’Université Laval et a pris le relais du CEFRIO qui a mis fin à ses activités le 30 juin 2020.

« Le commerce électronique au Québec ».

Deux Québécois sur trois affirment avoir acheté en ligne en 2019 pour des achats totaux dépassant les 10 milliards $ (avant la COVID-19). En avril 2020, au début de la COVID-19, la valeur moyenne des achats en ligne par les adultes québécois a été de 380$ comparé à 294$ en avril 2019, une hausse de 29%.

Madame Bourget viendra présenter les résultats de ses travaux et expliquera pourquoi les grandes surfaces, et de plus en plus de petits commerces locaux, ferment des points de vente au détail partout au Québec et pourquoi les consommateurs consacrent parfois beaucoup d’énergie et de temps à l’achat en ligne….. surtout pendant une période de confinement.

Pour contrer ce phénomène, quelles seraient les pistes de solutions dans une perspective 2025 ?

Conférencière B4:

Madame Naoual Rahali, Directrice générale de l’Institut d’Innovation en logistique du Québec

« Comment notre CCTT peut-il être au service de toutes les régions du Québec »

IILQ offre des services d’aide technique, de recherche appliquée, de formation, de coaching et de sensibilisation dans le domaine de la logistique auprès des PME du Québec, dans une approche 4.0

Étude de cas : Colis Nord qui touche la table bioalimentaire de la Côte-Nord. Contraintes : variété des marchandises offertes, frais de transport vu l’éloignement des principaux marchés de consommation du Québec, irrégularité des expéditions… comment une PME peut réussir ?

12h00 Diner …. ou déjeuner pour nos amis Européens

Madame Estelle Morin, psychologue et professeure au HEC Montréal.

–  Comment attirer, réintégrer et fidéliser les employés ?

–  Comment créer un cadre de travail inspirant et sécurisant pour tous ?

–  Comment encourager les employés à relever de nouveaux défis au travail

–  Comment faire pour que NOS employés deviennent NOS ambassadeurs ?

 

PALME Québec a cru bon de mettre en évidence des types d’intervention qui se pratiquent dans certaines MRC du Québec.

Pour conclure cette partie, Louis Grenier abordera la problématique du repositionnement stratégique des territoires locaux.

Conférencier C1 :

Monsieur Claude Dahl, directeur général de la MRC et du CLD des Basques.

« Relève d’entreprises en milieu rural »

Trois-Pistoles, à 250 km à l’est du pont P-Laporte, est le pôle centre de cette MRC de 9 000 hab. PALME Québec y observe un véritable succès de repreneuriat et d‘entrepreneuriat.

Cette MRC compte déjà une centaine de projets réalisés et en cours avec de nouveaux jeunes entrepreneurs inspirés par leur milieu de vie. Claude partagera avec tous ses trucs du métier afin de garder chez lui «ses» investisseurs locaux.

Conférencier C2:

M. Philip Pineault-Jomphe, commissaire industriel de la MRC de Minganie

« Pourquoi et comment une MRC comme la Minganie encourage l’éclosion de nouvelles activités entrepreneuriales de type agro-industrielles tout en profitant du e-commerce » 

La Minganie ne compte que 6000 résidents qui s’étendent tout le long de la route 138 sur plus de 300 km. Outre le secteur minier et l’hydro-électricité, il y a présence d’un milieu entrepreneurial imaginatif. À Natashquan, De Baies et De Sève offre une gamme de produits, de spécialité, faits de plantes, de fruits et d’algues cueillis manuellement. À Havre St-Pierre, la micro-distillerie Puyjalon a remporté plusieurs médailles avec son gin Betchwan…… mais comment commercialiser tout cela ?

Conférencier.e.s C3:

Monsieur Francis Dorion, directeur général adjoint de la MRC de Brome-Missisquoi et madame Mariève Lebrun, coordonnatrice de la stratégie d’attraction de nouvelles populations

« Notre approche jeunesse à travers les réseaux sociaux »

La MRC Brome-Missisquoi a inauguré une stratégie unique visant à répondre aux enjeux criant de la pénurie de main-d’oeuvre. C’est entre autre par le biais d’initiatives telles que celle d’organiser les déplacements de ses travailleurs entre les villes-centres environnantes et les pôles d’emploi tout en poursuivant une politique agressive d’attraction et de rétention de main-d’œuvre.

À l’aide de l’utilisation massive des réseaux sociaux et une approche jeunesse, Francs et Mariève expliqueront comment cette initiative se développe et quels en sont les résultats après deux ans.

Conférencier C4:

Monsieur Mourtala Salha, chef d’équipe, Maison des Régions à Montréal (à confirmer)

«Maison au service de toutes les régions et territoires du Québec» 

La Maison des Régions est un catalyseur qui facilite les partenariats entre les entreprises du Québec, stimule l’achat local et développe de nouveaux marchés. Elle se positionne comme étant la vitrine des régions et est le point de chute idéal pour accueillir les entrepreneurs de tout le Québec et promouvoir leur créativité.

Conférencier C5:

Monsieur Louis Grenier, co-fondateur de Stratégies immobilières LGP

«Comment repositionner stratégiquement votre territoire après une pandémie»

Louis a acquis une connaissance unique des villes et régions du Québec.

Au cours des derniers mois, avec les caprices économiques de la COVID-19, plusieurs territoires ressentent le besoin de revoir leur stratégie de développement et de diversification de leurs activités industrielles afin de répondre à de nouveaux besoins manifestés par des investisseurs en regard de nouvelles exigences posées par divers types de main-d’œuvre.

Comment des territoires voisins peuvent-ils mettre en évidence les particularités ?

15h50 Fin des conférences du mercredi 5 mai 2021

8h55 Monsieur Réal Patry, PALME Québec, explique le déroulement de la journée et introduit l’Honorable Ministre Marie-Claude Bibeau.

La petite histoire des Fermes LUFA débute il y a 10 ans, à partir de l’idée d’un jeune ingénieur inspiré. En 2011, les premiers légumes sont vendus et en 2021, ce sont des milliers de familles qui sont desservies «en frais» et ce modèle est copié en plusieurs endroits.

Parallèlement, depuis 10 ans, de nombreuses villes ont adopté ou adapté des réglementations pour de petites productions privées de divers fruits et légumes, mais aussi pour l’élevage des poules, etc.

En Europe, PALME anime une opération de réinsertion sociale impliquant six pays, favorisant l’emploi d’une jeunesse en situation de décrochage, à travers l’agriculture urbaine et périurbaine, la démarche IMAGINE.

Conférencière D1 :

Honorable Marie-Claude Bibeau, Ministre de l’Agriculture et de l’agroalimentaire du Canada, et députée de Compton-Stanstead.

En mars 2019, la ministre Bibeau est devenue la première femme du Canada à être nommée ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire. Elle travaille avec les provinces et intervenants du secteur agricole afin de favoriser la prospérité du Canada rural, la transformation agroalimentaire et le respect de l’environnement.

En juin 2019, la ministre Bibeau a lancé la première Politique alimentaire pour le Canada, qui vise à renforcer la sécurité alimentaire et à promouvoir un système d’approvisionnements, de transformation et d’exportation fort et durable pour le Canada.

La Ministre Bibeau traitera plus particulièrement du Fonds Financement Agricole du Canada, un portefeuille de 40 milliards $.

Madame Josée Chiasson, directrice de la mise en valeur des pôles économiques au Service du développement économique de la Ville de Montréal remercie la Ministre Bibeau et introduit monsieur Joël Monti, directeur-fondateur de PALME Asso France.

Conférencier D2:

Monsieur Joël Monti, directeur-fondateur de PALME Asso France, résume le projet IMAGINE en Europe

IMAGINE vise à lutter contre le chômage des jeunes en fournissant des perspectives d’emplois durables dans le secteur du maraîchage, plus spécifiquement pour les 18-34 ans, sans emploi, sans éducation, sans formation professionnelle, n’ayant que de faibles qualifications et habitant des régions urbaines et périurbaines où ces jeunes sont en grande difficulté pour le marché du travail.

Conférencier D3:

Monsieur Renaud Degueldre, DG du Bureau Économique de la Province de Namur, Wallonie, Belgique met en lumière son projet de maraîchage social, développé en partenariat avec la coopérative Paysans&Artisans, le CPAS de Namur et le Forem.

Le BEP pilote le projet IMAGINE auprès de l’Europe. Il assure le développement d’un territoire urbain et rural, industriel et agricole d’environ 500 000 résidents. Il est responsable de la promotion, de l’animation et de la gestion de toutes les zones d’activités, des incubateurs, de l’environnement, des infrastructures, du tourisme. Les objectifs du projet, de réintégrer 25 jeunes, ont-ils été atteints ?

Un tel projet pourrait-il s’appliquer dans les capitales régionales du Québec ?

Conférencière D4:

Madame Djamilla Boukercha, responsable du projet IMAGINE au sein de l’Association de Préfiguration de la Régie de Quartier Vaugirard, Mairie du 15e Arr. de Paris

Le 15e Arrondissement de Paris soutient cette démarche innovatrice vu son implication depuis cinq ans auprès de ce groupe de jeunes. Le 15e travaille dans une perspective de création d’un modèle d’incubation permettant à cette clientèle de disposer de nouvelles compétences. Sa volonté est de créer une série d’outils lui permettant de dupliquer l’approche européenne d’IMAGINE.

Cette expérience urbaine pourrait-elle s’appliquer à Montréal ou Québec ?

10h15 Pause santé

Conférencier D5:

Monsieur Boris Marcel, coordonnateur national pour le Réseau Les Cols Verts de France (à confirmer)

«Les innovations socio-environnementales qui feront l’Europe de demain»

L’ambition du Réseau Les Cols verts est de promouvoir l’agriculture urbaine sous divers angles et même de favoriser la transition alimentaire des territoires urbains et périphériques.

Pour cela le Réseau essaime partout et pour tous des solutions protectrices de la biodiversité, créatrices d’un rapprochement bénéfique avec la nature, porteuses d’un mieux-vivre pour la population et vectrices d’une nouvelle approche de développement économique éco-responsable.

Conférencières D6:

Mesdames Marie-Claude Granger, Directrice de Tourisme Basses-Laurentides et Marie-Pier Côté, Conseillère en développement économique pour IDE Saint-Eustache.

Saint-Eustache, son modèle de marché public dans le cadre d’une stratégique de revitalisation du centre-ville (rue Saint-Eustache)

Au cours des dernières années, une stratégie de réaménagement du centre-ville a été mise en place afin de dynamiser l’activité commerciale du Vieux-Saint-Eustache, et ce, tout en favorisant la tenue d’événements tels que le marché public et autres festivals.

Le marché public du Vieux-Saint-Eustache s’étend sur une période de 14 semaines présentement. Il favorise une cinquante de producteurs et s’intègre de façon harmonieuse avec l’activité commerciale déjà en place. Cette présentation fera état des défis et des opportunités que représente un réaménagement complet d’un centre-ville.

Conférencier D7:

Monsieur Éric Duchemin, directeur scientifique du CRETAU (Carrefour de Recherche d’expertise et de Transformation en Agriculture Urbaine)

Le CRETAU développe une agriculture urbaine commerciale pérenne, respectueuse de l’environnement et arrimée aux besoins de la société québécoise. Il est reconnu comme une référence nationale et internationale en R&D et transfert de connaissances sur l’agriculture urbaine et sa commercialisation.

Monsieur Duchemin fera part de sa vision de développement pour de nouvelles niches de produits (ex. : les insectes), et commentera les réglementations actuelles limitant ce type d’agriculture (ex. : villes, UPA, zonage vert, accords internationaux, réglementations municipales, etc.).

Quel défi attend le Québec ?

Conclusion:

Monsieur Réal Patry, directeur exécutif, PALME Québec

«PALME Québec : l’après COVID-19 en regard du développement durable»

Réal Patry présentera les grandes orientations de la planification stratégique 2021-2025 de PALME Québec.

Fruit d’une réflexion collective, l’objectif de ce virage, à l’instar de l’Europe, est de répondre aux besoins manifestés par des organismes de développement, des villes et des MRC, touchant prioritairement à l’aménagement de zones ou de territoires économiques.

12h00 Diner …. ou déjeuner pour nos amis Européens

La COVID-19 laisse son empreinte sur tous les secteurs d’activités incluant le secteur immobilier.

Les édifices à bureaux, l’hôtellerie, les centres commerciaux, les centres-villes, le bâtiment industriel, les espaces logistiques, la distribution en ligne, tout est à revoir.

Non seulement les besoins des occupants sont différents pour répondre aux exigences de leurs fournisseurs, clients ou consommateurs, mais une des clefs repose sur la main-d’œuvre, ses qualifications et ses exigences, pour répondre aux nouvelles exigences des développeurs.

14h15 Remerciements et annonce du lieu pour le colloque 2022 par Madame Geneviève Poulin, Présidente , Stratégies immobilières LGP

MERCI pour votre participation!

Conférenciers


Des conférenciers, des panelistes et des animateurs d'expérience.
En cliquant sur la photo, vous avez accès au résumé de leurs responsabilités et carrière ainsi qu'à leur présentation.

AUBRY-LENHOFF, Sébastien

Associé principal pour Siamesebox Consulting, New York

BALL, Martin

Président et chef de direction de WIPTEC

BOUKERCHA, Djamilla

Collaboratrice à la mairie du 15e arrondissement de Paris

BOURGET, Claire

Spécialiste des stratégies et de la recherche marketing

CHIASSON, Josée

Directrice de la mise en valeur des pôles économiques, Service du développement économique de la Ville de Montréal

CÔTÉ, Marie-Pierre

Conseillère en développement économique pour IDE Saint-Eustache

DAHL, Claude

Directeur général de la MRC et du CLD des Basques

DEGUELDRE, Renaud

Directeur Général du BEP

DORION, Francis

Directeur général adjoint de la MRC de Brome-Missisquoi

DUCHEMIN, Eric

Directeur scientifique du CRETAU (Carrefour de Recherche d’expertise et de Transformation en Agriculture Urbaine)

GRANGER, Marie-Claude

Directrice de Tourisme Basses-Laurentides

GRENIER, Louis

Collaborateur principal, Stratégies immobilières LGP

LEBRUN, Mariève

Coordonnatrice de la stratégie d’attraction de nouvelles populations

MONTI, Joël

Directeur fondateur, PALME France

MORIN, Estelle

Professeure titulaire, HEC Montréal

PATRY, Réal

Directeur exécutif, PALME Québec

POULIN, Geneviève

Présidente, Stratégies immobilières LGP

SKERLJ, Alexandre

Directeur en commercialisation des innovations chez PME MTL

Inscription


Partenaires


Ce 7e colloque est rendu possible grâce à des partenariats avec :
la Ville de Montréal et le MEI

LogoLogo

Une initiative


LogoLogoLogo

PALME Québec compte 4 associations membres et nous tenons à les remercier pour leur collaboration :

Association des professionnels en développement économique du Québec (APDEQ)
Ordre des Urbanistes du Québec (OUQ)
Association des DG de municipalités du Québec (ADGMQ)
Association des DG des MRC du Québec (ADGMRCQ)

Réal Patry, Ec.D.
Directeur exécutif, PALME Québec
819 849-0446